Balma, ville amie des enfants

Pictogramme

  • La ville de Balma est labellisée « Ville, amie des enfants ». Ce label prestigieux impose à la ville un niveau d’exigence très élevé dans l’ensemble des actions menées auprès des jeunes. Il a été décerné par l’UNICEF pour la période 2014-2020.
  • En 2014, la ville de Balma et UNICEF France ont entrepris de recenser et analyser l’ensemble des actions mises en place par la
    commune en faveur des enfants. Après de nombreuses réunions, échanges et études précises sur la qualité du service public local
    proposé, l’UNICEF et l’Association des Maires de France ont approuvé à l’unanimité la place de Balma parmi le réseau « Ville
    amie des enfants ». La reconduction de cette reconnaissance nationale n’est pas donnée à toutes les collectivités puisque 247 villes seulement (sur plus de 36 000 communes) en font partie en France.
  • L’objectif est ambitieux et concret : il s’agit de mettre en avant les bonnes pratiques, mais aussi les idées innovantes dont fait preuve notre commune en faveur des droits de l’enfant. S’en est suivie récemment la consécration officielle, avec la signature de la convention entre le maire de Balma et Marie-Hélène Boishardy, présidente du comité Unicef 31.

Des mots... et des actes

Pictogramme

logo-unicef

Au quotidien, Balma est une ville amie des enfants. L’ensemble des actions en matière de petite enfance, d’enfance et de jeunesse a pour fil conducteur le Projet Educatif Local. En outre, la participation et l’écoute des enfants et des jeunes font partie intégrante de l’état d’esprit des élus et des services. Le Conseil Municipal des Jeunes est, par exemple, un lieu d’échange et d’apprentissage de la vie citoyenne, qui propose des actions en partenariat avec le Conseil municipal adulte.

 

  • Dernier exemple en date : l’inauguration de la nouvelle fresque du préau de l’école élémentaire Marie Laurencin.
    Grâce aux enfants, associations, artistes et élus qui ont contribué à la réalisation de l’oeuvre. Sophie Lamant, première adjointe à l’enfance et Fabien Lemagner, conseiller délégué à la jeunesse, ont dévoilé une plaque qui rappelle à tous que l’art renforce le droit d’expression des enfants.

Pictogramme