Quelques gestes simples pour éliminer le moustique tigre

… moustique tigre

Un dispositif de surveillance du chikungunya, de la dingue et des infections au virus Zika est en vigueur en France depuis le 1er mai 2017 afin de prévenir les risques de dissémination et de renforcer la lutte contre le moustique tigre, vecteur de ces maladies.
Le département de la Haute-Garonne est concerné depuis l’été 2017. Des personnes infectées ayant été signalées, des traitements de démoustication ont déjà été effectués sur des quartiers de Toulouse, Blagnac et Balma pour tenter d’endiguer la prolifération du moustique.
C’est pourquoi, l’Agence Régionale de Santé Occitanie (ARS) préconise une vigilance accrue sur les lieux de pontes probables et de surveiller tous les endroits où stagne l’eau, même en très petite quantité : au jardin, dans les coupelles de plante, les piscines non couvertes, les bâches, les dépôts de déchets, les gouttières, les récupérateurs d’eau… En l’empêchant d’accéder à l’eau, vous faites obstacle à la reproduction du moustique tigre.

 

Pour plus d’information, téléchargez la plaquette éditée par l’ARS

 

La ville de Balma programme deux fois par an en mai et juillet un traitement contre les larves des moustiques, réalisé par un prestataire : dans les zones de noues, de ruisseaux, dans les bassins de rétention et les colonnes enterrées dédiées à la collecte des déchets ménagers.